• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Les professeurs de cuisine

Les professeurs de cuisine - Alexandra Roy

Ce sont mes nièces qui m’ont initiée à la cuisine. Pendant des années, je n’ai jamais vraiment été attirée par la préparation d’un plat, qu’il soit salé ou sucré. J’avais pourtant l’habitude de réaliser les soupers et tous les repas des fins de semaine pour toute ma famille. Mes enfants étaient partis de la maison. Nous n’étions plus que deux à table, et je me suis découvert une passion pour la cuisine à ce moment-là. J’ai commencé par accommoder des viandes et à les accompagner de légumes comme des navets caramélisés au miel, des carottes vapeurs nappées de crème fraîche, des poireaux revenus au beurre persillé. Avec du bœuf, du poulet, j’accordais aussi des chutneys, et même des fruits. L’ananas se marie avec finesse avec les volailles, le canard et la framboise sont en harmonie, le boudin noir est encore meilleur avec de la compote de poires. 

Rose-Marie et Marguerite, mes nièces, ont ouvert un petit restaurant, qui commence à être reconnu comme un des meilleurs de la ville. Elles servent des tartes salées comme des pâtisseries, des salades composées avec des graines de tournesol, de la laitue, de la roquette, et même du pissenlit. Elles m’ont étonnée de leur rigueur dans la planification fiscale. Elles m’ont avoué avoir été bien conseillées. En plus d’assurer les préparations de tout ce qu’elles vendent, je leur ai recommandé de donner des cours. Apprendre à faire un rôti ou des desserts rapides, savoir associer les saveurs et cuire les poissons, je savais que toutes ces connaissances, elles pouvaient les transmettre. Pédagogues et patientes, elles seraient des enseignantes compétentes et attentives.

Elles écoutèrent mes conseils et elles eurent de nombreux élèves, très heureux d’apprendre avec elles les arcanes de l’art culinaire. Lorsque je suis venue avec Myriam, l’autre jour, j’ai constaté que leur clientèle était encore plus nombreuse. Certains clients attendaient que d’autres se lèvent pour se mettre à table. Leur patience montrait qu’ils ne se souciaient pas du temps que leur attente prendrait. Déguster une charlotte aux fraises ou encore un millefeuille de saumon serait leur récompense. Je voyais qu’aucune place n’était disponible. D’un signe de la main, Rose-Marie me signala qu’elle venait me voir au plus vite ; je n’ai attendu que cinq minutes et elle m’a introduite dans un salon privé. Avec mon amie, nous avons été servies comme des reines dans cette pièce cachée, réservée à la location de groupe pour des événements privés.

 

The author:

author

Bonjour, mon nom est Alexandra Roy. Je suis une jeune étudiante passionnée par la vie et j'adore le vraiment le Web. Mon blogue, c'est un espace créatif qui vous jase de mon quotidien et de mes passions. Je vous avertis, mes projets et mes goûts sont diversifiés, c'est donc toute une aventure de me lire.